Septembre 2012

Mail mensuel n°44 – Septembre 2012

L’usage du simple

Beaucoup de philosophies et d’enseignements spirituels prônent ce conseil. Il est en effet très difficile de lâcher notre mental avec toutes nos fausses vérités, nos dogmes et nos concepts aussi bien familiaux que culturels. A cela s’ajoute tous nos programmes construits dans la petite enfance suite aux souffrances et aux manques non acceptées. L’usage du simple, c’est se libérer de tout cela et agir tout simplement, avec justesse, courage et amour selon les circonstances présentes et les limites de notre corps et de notre esprit, c’est donc tout simple. Mais c’est tellement difficile d’être libre de nos émotions perturbantes, encore faut-il les reconnaître et les accepter.

Beaucoup de gens croient vivre selon cette vérité, en particulier dans les mouvances spirituelles. En réalité, la plus part du temps ils s’isolent dans leur monde intérieur en utilisant les religions ou les enseignements spirituels comme bon leur semble, en ne prenant que ce qui les arrangent, tout cela, bien sûr, complètement inconsciemment.

La vie n’est absolument pas simple. Elle nous demande de progresser en conscience et en sentiments chaque jour à la suite des épreuves qui nous sont offertes depuis notre naissance. S’il faut souvent 20 ans de pratique pour devenir adulte, c’est que ce n’est vraiment pas simple. Et comme, souvent, nous avons bloqué cette évolution très tôt dans notre enfance, cela vous montre l’immense difficulté quotidienne de recommencer toutes les étapes de croissance non effectuées, avec en plus la responsabilité d’adulte de chaque jour. Nous avons besoin de vivre en parallèle ces deux personnalités qui s’affrontent dans notre cerveau dans un combat gigantesque.

Bon courage ! Dans la simplicité…

____________________________________________________________

Témoignages :

Bonjour André c’est Christian je voulais te poser une petite question qui concerne le sens de la guérison que tu m’as enseigné et t-il toujours actuel ?? (le sens contraire des aiguilles d’une montre) .

Je t’embrasse, Christian.

Bonsoir Christian,
Aujourd’hui, je n’appellerais plus cela le sens de la guérison mais plutôt le sens de l’introspection. C’est en effet une énergie subtile qui pénètre en nous quand nous effectuons un itinéraire dans le sens inverse des aiguilles d’une montre et qui réveille notre inconscient sur ce qui est subtilement effacé de nos mémoires. Cela réveille nos émotions refoulées à condition de s’ouvrir à toutes nos sensations corporelles et à des souvenirs même très anodins, du moins en apparence. Par mon expérience, c’est la taille des itinéraires qui donne la dimension de ce qui va remonter à la surface, dans la mesure où nous l’effectuons comme une prière, sans résistance et sans agitation mentale. La taille des itinéraires de mes expériences vont du simple tour de la table de la salle à manger au tour du massif central en voiture. Il m’est souvent arrivé aussi de faire des séries de 8 dans ma cuisine quand j’en sens le désir. Le 8, c’est une suite d’un tour dans le sens inverse des aiguilles d’une montre suivi d’un tour dans le sens des aiguilles d’une montre. Cela m’a souvent débloqué dans mon mental et dans mon corps.

Je pense en effet que, pour toi, c’est grandement nécessaire que tu effectue ces expériences et pendant très longtemps. Attend toi à être très bousculé car ta folie va remonter à la surface, il suffit de l’accepter au jour le jour, en prenant cela comme une simple émotion et à condition de ne pas raconter cela à un psychiatre ou à toute personne ayant l’esprit trop encadré. Il te faut simplement garder une conscience d’observateur qui interdit tout passage à l’acte dangereux pour toi ou pour les autres.

Bon courage dans ta « descente aux enfers ».
Avec toute ma tendresse,
André.

____________________________________________________

Bonjour André

Vouloir savoir, en lisant ton mail, où je me situe dans les étapes passées ou pas, par rapport à  mes peurs et mes désirs, ce n’est pas encore l’autonomie !

Comment recevoir un enseignement et en rester libre ?

Comment se détacher des messages qu’on a reçus et de la personne qui les a donnés et qu’ils continuent à faire leur chemin en moi?

Je suis en grand questionnement depuis quelques temps, depuis que j’ai décidé de démarrer une formation en thérapie manuelle. Qu’est-ce que va bien pouvoir penser André?

C’est sûr que là, je suis confronté à ma peur et à mon désir !! Je sens une grande agitation en moi, à vouloir savoir la justesse de mon choix. J’ai décidé de faire l’expérience. Il ne me reste plus qu’à vivre le présent!

Ça faisait un moment que je ressentais le besoin de t’en parler : voilà c’est fait !

Encore un acte posé avec le plus de sens possible, j’espère !

Bien en pensée avec toi, je t’embrasse,

Hervé.

Bonsoir Hervé,

Je sens par ton témoignage que tu oses franchir la porte de la peur pour oser le désir d’accomplir une aide sur terre, quoi de plus normal. Je sais par mon expérience que le prix à payer n’a rien d’anodin. Tout cela ne doit avoir qu’un but: grandir en humilité et en amour. Je sens également que tu vas commencer à découvrir ton corps avec toutes ses subtilités grâce à la connaissance du corps des autres. Bon courage dans la jouissance et la souffrance,

André.

Merci André, je sens que ça répond bien à ce que je ressens. Je vois bien que j’ai encore besoin de mettre des mots sur mes ressentis, ça me structure et tu m’y aides.

Je t’embrasse,

Hervé