Mai 2013

Mail mensuel n°52 – Mai 2013

L’arnaque de l’autisme

Un enfant autiste est un enfant qui refuse tout simplement la vie au-delà du ventre maternel, chaud, sans effort, sans épreuves, confortable et en dépendance totale avec sa mère.

Dès la petite enfance, les parents d’un enfant au développement autistique,  doivent quitter tout désir d’idéalisation, de performances exceptionnelles ou au contraire de voir son enfant comme handicapé à vie dans les relations à autrui pour mettre en tout premier plan le désir pour son enfant de croissance et d’autonomie.

Un autiste est un grand stratège qui a décidé de vivre sa vie comme il l’entend et non pas comme la vie le demande. J’ai bien dit comme la vie le demande et non pas comme la société le demande.

C’est le rôle essentiel du père, comme prolongement du désir divin, d’accompagner avec stratégie le développement de son enfant, qui, lui-même, applique inconsciemment des stratégies très sophistiquées.

Bien-sûr, cela nécessite avant tout un amour total, inconditionnel, de soi et de son enfant, ce qui est déjà une œuvre colossale à construire tout au long de sa vie de père ou de mère.

Ensuite, le père, garde comme objectif principal l’autonomie affective, spirituelle, physique et intellectuelle de son enfant, avec les étapes indispensables du fœtus à l’adulte.

C’est avant tout, en tant que parents, aimer l’échec, l’incertitude, le doute, en gardant au fond de soi la foi en son destin et la foi au destin de son enfant.

L’important, c’est de garder dans un coin de son esprit que toute action, toute parole, toute pensée ont leurs effets secondaires, et donc de créer la relation avec son enfant en prenant conscience du bénéfice secondaire de nos comportements pour que l’enfant trouve son intérêt à grandir vers son autonomie plutôt que vers une dépendance affective et matérielle.

Par exemple, si il refuse de parler et que sa mère lui consacre une grande partie de son temps à consulter pour lui des spécialistes et à en parler sans arrêt, l’enfant découvre qu’il n’a aucun intérêt à parler, car sa grande intelligence lui fait comprendre que maman s’intéressera moins à lui si il parle. En effet, son désir principal est de garder en permanence sa maman pour lui à ses côté et dans son énergie subtile.

Vous voyez que ce n’est pas simple, vous voyez que la place du père est essentielle, un père rempli d’amour, d’exigence et d’intelligence relationnelle.

Ce n’est pas par la négociation que cela avance, l’enfant est bien trop intelligent, mais par un positionnement journalier inventif, dans un jeu subtil de désir et de non désir, de oui et de non, de plaisir et de frustration ; frustration de l’enfant et surtout frustration de ses parents.

Tout est à inventer dans notre société pour préparer le monde de demain qui va voir apparaître une immense quantité d’enfants autistiques qui, spirituellement, sont là pour faire grandir les parents et l’humanité toute entière.

Pour s’en convaincre, il faut observer comment des enfants autistiques ont pu arriver à des postes comme président de la république, exemples : Nicolas Sarkozy,  François Hollande ou des candidats comme Ségolène Royal. En observant leur discours, on peut s’apercevoir qu’ils cherchent à mettre dans leur monde tout ce qui les entoure et ils séduisent par une force d’attraction qui n’a pour objectif subtil que leur propre pouvoir et ne s’appuie pas sur la réalité.

Bien entendu, ce ne sont pas des exemples à suivre car ils sont restés dans leur monde personnel, sans s’ouvrir véritablement aux mondes des autres et ils ont gardé leur désir de dépendance à un parti, à un idéal, à un conjoint et surtout à la dépendance au pouvoir.

Ces personnes ont surement eu de l’exigence face à eux dans leur enfance mais leur spiritualité n’est pas juste et l’amour, autour d’eux, ne devait pas être inconditionnel puisqu’ils ont gardé l’intérêt à l’amour du pouvoir à la place de l’intérêt au pouvoir de l’amour.

L’absence d’une véritable présence affective des parents auprès d’un enfant autistique n’est pas mieux, car elle entraîne une stratégie de survie pendant toute sa vie sauf en cas de déclic spirituel qui le décide enfin à prendre sa vie et son destin en main. La plus part des personnalités autistiques qui sont engagés dans un chemin spirituel n’ont pas changé leur stratégie de vie et recherchent toujours une dépendance rassurante qui les aliène encore plus.

Voilà, ce texte se veut une sorte de pavé dans la marre pour alimenter vos méditations. Chaque relation est à inventer, elle est unique, solitaire, risquée et évolutive.

Bon courage…

________________________________________________________

Témoignages :

rebonjour ; la question principale est : quelle décision prendre pour aider mes enfants ; depuis quelques mois, plutôt 2 ans en fait, leur père ne respecte pas mon droit de visite et hébergement ; Il utilise l argument suivant : les enfants ne veulent pas voir leur mère. J’ai insisté et aujourd’hui rien ne peut changer la situation. Elle a empiré car les enfants n’ont plus la faculté de jugement, me reprochant des faits qui ne sont pas la réalité. Leur père est un pervers narcissique qui est tout puissant (qui se veut tel) et qui a une emprise énorme sur Thomas et Solène.  Et une stratégie efficace pour me couper d’eux ; Thomas depuis 3 week end me casse mes affaires : ordinateur, serrures, voiture ; vêtements , cd…. et dit qu’il ne l’a pas fait exprès . c est donc invivable et je lâche prise. Une médiation va commencer avec leur père et ensuite je demande une expertise psy de toute la famille.  La question ensuite: quelles conséquences? S ils sont placés en famille d’accueil ? Ne vont-ils pas me détester encore plus ?   Mais si je les laisse avec un tel père les dégâts psychologiques ne sont ils pas plus grands ? Ou bien la pension ?   Ou bien j accepte et je patiente des années en espérant qu’ils ouvrent les yeux …   Il me semble que c’est mon devoir de ne pas baisser les bras mais j’aimerais votre avis.  Dites moi combien je vous dois pour votre aide ; et comment je peux continuer à avancer face à toute cette violence qui m est envoyée;     Merci. Isabelle Ruiz

Bonjour Isabelle,
Il faudrait écrire au moins trois livres pour répondre à votre mail, je crois qu’un message peut les résumer :

Apprenez à quitter l’amour du pouvoir pour découvrir le pouvoir de l’amour

Vos enfants arrivent à l’âge naturel de tuer symboliquement leur mère et c’est tant mieux. Viendra ensuite le temps, beaucoup plus tard, de tuer symboliquement leur père. Après l’adolescence, période de folie nécessaire, ils retourneront naturellement vers leur mère en acceptant vos imperfections.

Pour le moment, dans votre mail, je sens le désir de changer le père de vos enfants et de pouvoir contrôler le développement psychologique de vos enfants. Alors que le plus important est de vous changer vous-même pour que de petits miracles s’opèrent en dehors de votre volonté et de vos désirs.

Si leur père est un pervers narcissique et que vous l’avez choisi pour conjoint c’est que vous avez une blessure psychologique de même intensité. Je crois que, pour vous, le lâcher prise n’a pas encore beaucoup de sens.

Si votre fils détruit vos affaires c’est qu’il n’a pas trouvé mieux pour vous obliger à vous séparer de lui. Tout cela est bien maladroit, mais à vous de sentir son désir sans le juger. C’est qu’il en a besoin pour le moment. Si vous l’aimez vraiment vous devez lui laissé vivre ses expériences et ses erreurs. Chacun de vos enfants a un karma qui n’a rien à voir avec le vôtre. Vos enfants ne vous appartiennent pas, leur âme a simplement choisi d’exister dans cette famille pour la faire évoluer. Vous n’avez pas à intervenir dans la relation avec leur père, sauf en cas de danger physique grave. Cela n’a pas d’importance si, pour le moment, ils  s’identifient à la perversion de leur père, c’est nécessaire pour qu’ils comprennent, un jour, le juste pour eux.

Le principal rôle du père c’est de couper l’influence de leur mère sur les enfants pour qu’ils découvrent par eux-mêmes, adultes, leur véritable et solitaire choix de vie.

Demandez donc aux enfants ce qu’ils souhaitent et faites leur confiance à long terme, c’est seulement cela l’amour. Laissez les vous haïr, cela passera si, de votre côté, vous vous contentez de les aimer sans les influencer en quoi que ce soit. Les dégâts psychologiques sont de toute façon très important sur vos enfants, autant de votre part que de celle de leur père, mais c’est cela la vraie vie, à eux de se guérir plus tard, ils ont toute la vie pour cela.

Contrairement aux croyances de notre société, un enfant cela ne s’éduque pas, les parents accompagnent avec amour et intelligence la croissance psychologique naturelle de chaque âme en mettant simplement des limites, qui évoluent en permanence, les plus souples et les plus douces possible.

Que voulez-vous Isabelle ? Faire un véritable chemin spirituel ou continuez à vivre votre vie dirigée par votre inconscient et contrôlée par votre mental et vos croyances ?

Bien tendrement,
André.

_____________________________________________________

Bonsoir André,

Je traverse un épisode de fatigue extrême, des examens sont en cours.

Je vois à quel point j’ai encore du mal à accepter mes émotions négatives et soit elles explosent, soit je les ravale et les retourne contre moi.

L’énergéticienne me dit « Je me demande si tu n’utilise pas l’énergie pour la retourner contre toi »

Au milieu de cette fatigue, il y a aussi la Vie, je le sais et pourtant je vis beaucoup la frustration et l’acceptation n’est pas là.

Peux-tu m’aider à y voir plus clair?

Je t’embrasse tendrement.
Sylvie.

Bonjour Sylvie,
Je trouve que tu vois assez clair, cette fatigue extrême me parait la conséquence d’une grande résistance à l’acceptation d’une étape. Bien entendu, cela ne t’empêche pas de faire des examens médicaux.

Je pense que ton énergéticienne t’envoie un juste message. Peut-être dois-tu chercher quel bénéfice secondaire tires-tu de retourner l’énergie négative contre toi.

Il semble qu’une partie de la solution c’est de prendre un grand soin de toi, de laisser tomber toutes les autres personnes, de devenir hyper égoïste. Cherche tout ce qui te fait du bien physiquement, moralement, émotionnellement. Donne-toi tous ce que, inconsciemment, tu attends encore de l’extérieur.

Peut-être as-tu encore des illusions sur le mariage. Le mariage n’est qu’une épreuve grandiose pour arrêter de se mentir. C’est uniquement avec Dieu et avec soi-même qu’on se marie.

En tous cas, la fatigue extrême est un signe qu’une nouvelle acceptation subtile est en cours. Swamiji dit qu’il faut toujours payer un lourd tribu à sa majesté la lucidité.

Tendresse,
André.

Bonjour André,

Merci de ton écoute André. Je vais laisser descendre tout cela en moi, car ce que je ressens est confusion.

En tout cas j’entends que c’est une étape vers une autre porte, une acceptation et le mot résistance je l’entends aussi et je m’aperçois qu’il faut que j’arrive à « ce stade » pour me donner le droit d’être hyper égoïste (dans le sens penser à moi d’abord) et que c’est une souffrance pour moi mais vital.

Je t’embrasse. Sincèrement.
Sylvie