Août 2015

Mail mensuel n°79 – Août 2015

Témoignages :

Un enfant bleu

Ma mère c’est L’énergie de l’absence, du pas concerné… de structure autiste… elle n’existe pas et se retenir d’accoucher est à mon sens normalement impossible.

Je pense que ma blessure ce résume à un viol dès ma naissance qui fait souvent rebelote par les anciens, par les voisins, les chiens, les gens d’ici, du midi … .

Mes blessures ont déclenché tout un stratagème de survie et je m’en rends compte aujourd’hui, qu’elles sont autistiques. Le fait d’être réanimé etc… Puis le fait que je n’ai pas insisté pour sortir, c’est que je n’étais peut-être pas très décidé à venir au monde et que cette décision est à prendre chaque jour, pas après pas, tel que je suis en m’ouvrant à mon ressenti !

Dans le ventre de ma maman avec qui je n’avais pas de contact, donc grande solitude, peu d’amour !

ET à la naissance en 1er :   pondu comme un œuf, en 2ème : réanimation avec oxygène puis en 3ème : l’exclu par mon père … .

J’étais si à part que je ne pleurais plus, pour ma survie je suis devenue hyper sensible ce qui m’a valu d’être dans la lune à l’école, parce que je rêvais d’amour du style David Hamilton… et ça meublait si bien que je n’écoutais pas la maîtresse !

C’est pour cela que si petites sont mes relations, si petites sont mes tentatives.

Je gère les choses en faisant attention à ne pas me faire piéger par mes émotions.